Pages Navigation Menu

L'actualité de toute une commune

Promouvoir l’emploi des jeunes en Afrique

Promouvoir l’emploi des jeunes en Afrique

Le sous-emploi et le chômage des jeunes font aujourd’hui partie intégrante des principaux défis de développement. On estime à 12 millions le nombre de jeunes entrant sur le marché de l’emploi chaque année en Afrique. L’inactivité n’est pas une option. La jeunesse est un atout indéniable pour les économies africaines. Elle est le moteur d’une croissance économique durable. Mais, si ses aspirations sont ignorées, la jeunesse peut devenir facteur d’instabilité. Or, le taux de chômage en Afrique est 3 à 4 fois plus élevé que celui des adultes : 32 % en moyenne. Il est important de souligner que les jeunes filles sont les premières exclues. Des progrès considérables ont été ainsi accomplis en matière de parité garçons/filles dans les cycles d’éducation tertiaire et secondaire, mais, aujourd’hui, encore près de 31 % des jeunes filles dans la région ne font pas partie de la population active, contre uniquement 7 % pour les hommes.

“L’emploi des jeunes dans les pays d’Afrique constitue une priorité primordiale pour assurer la prospérité et la stabilité dans la région”, a ajouté Denis Sassou-Nguesso, offres d’emploi au Congo Brazzaville.

 

 

   La Banque Mondiale lance un programme de codage pour l’emploi : libérer la prochaine génération d’innovateurs numériques en Afrique

En réponse à cette crise, le groupe de la Banque Mondiale a adopté une stratégie pour l’emploi des jeunes pour la période 2018-2026. La création d’emplois permettra aux jeunes d’améliorer leurs conditions de vie ainsi leur participation à la croissance africaine. Afin de réussir cette transformation, il faut également coïncider les besoins réels des sociétés et les qualifications des demandeurs d’emploi. Selon David Malpass, le président du groupe de la Banque Mondiale, l’effort doit porter essentiellement sur la refonte des systèmes de formation et d’éducation dans leur ensemble. Cette réforme doit ainsi préparer les jeunes aux emplois existant sur le marché. Cela doit ainsi passer par un appui renforcé à la formation pro des jeunes et une coordination beaucoup plus étroite avec les sociétés du secteur privé. “Le chômage des jeunes est ainsi un drapeau rouge pour l’instabilité politique en Afrique”, a ajouté le président de la Banque Mondiale.

De septembre 2017 à octobre 2018, le GBM a organisé plusieurs conférences Ministérielles sur l’Entreprenariat et l’Emploi des Jeunes dans chaque sous-région du continent. Les conférences avaient pour principal but de promouvoir des actions qui visent essentiellement à adopter des projets, des programmes, des stratégies et des politiques qui sont favorables à leur jeunesse, à la création d’offres d’emploi au Congo Brazzaville, à l’entrepreneuriat, à leur développement, en priorisant les emplois de qualité.