Pages Navigation Menu

L'actualité de toute une commune

Miser sur la jeunesse africaine, c’est miser sur l’avenir du continent

Miser sur la jeunesse africaine, c’est miser sur l’avenir du continent

Dans plusieurs pays, les jeunes sont près de quatre fois plus exposés au chômage – et au sous emploi – que les adultes. Selon la Banque Mondiale, le problème s’est beaucoup aggravé ces dix dernières années à cause de la détérioration subséquente du marché de l’emploi et de la crise financière et économique.
Le manque de possibilités d’emploi est bien évidemment lié à l’état général du marché de l’emploi et de l’économie, mais il est également le résultat des incohérences entre les exigences des employeurs et les compétences des jeunes.
La coexistence de ces différents facteurs peut déboucher sur de longues périodes de travail précaire et peu qualifié, de recherche d’emploi ou de chômage.
L’Afrique doit conjuguer intégration régionale et croissance inclusive afin de mieux résister au chômage de plus en plus fort.

Afrique : des défis majeurs à relever en 2020

Les dernières données publiées par l’Organisation Internationale du Travail montrent que le nombre de jeunes chômeurs âgés de 18 à 26 ans a atteint, en 2014, 82 millions. Le rapport de l’OIT donne tout de même quelques pistes pour y parvenir.
Sur le marché de l’emploi, les jeunes se heurtent non seulement au chômage, mais également au sous-emploi.
Le sous-emploi et le chômage des jeunes génèrent des coûts importants en matière économique et sociale, entraînant non seulement un ralentissement économique, mais également un investissement inutilisé dans la formation et l’éducation, une érosion des dépenses de sécurité sociale accrues et de la base d’imposition.
Le chômage est trop préjudiciable – nuisible – pour les sociétés et les jeunes, mais il est également extrêmement néfaste pour les économies et les employeurs. Il est vraiment impératif sur le plan social, opérationnel et économique que les employeurs fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour favoriser la création des offres d’emploien en Côte d’Ivoire pour les jeunes.
Quoique les rythmes de la croissance diffèrent selon les pays, la dynamique se renforce sur le continent africain.
“Pour contenir l’augmentation du chômage, l’Afrique doit créer environ 24 millions de nouveaux emplois chaque année”, ajoute Alassane Ouattara, le président de la République de Côte d’Ivoire.
Pour ce dernier, le continent africain n’a pas trop le choix : il doit s’industrialiser pour, entre autres, éviter le chômage chronique et le piège de l’économie informelle.
L’Afrique pourrait aussi constituer le fondement d’un marché continental pour rendre le continent plus compétitif dans les chaînes de valeur et le commerce mondial et surtout accélérer la croissance.
Vous êtes à la recherche d’un offre d’emploi en Afrique francophone ? Il y en a 850 disponibles sur Okapi emploi, le plus grand site d’emploi mondial.