Pages Navigation Menu

L'actualité de toute une commune

    Les réseaux sans fils : types et fonctionnement

    Les réseaux sans fils : types et fonctionnement

 

Le téléphone sans fil est devenu au jour d’aujourd’hui un auxiliaire indispensable de la vie quotidienne.

On observe à travers le monde une croissance exponentielle du nombre d’abonnées aux services mobiles et d’appareils mobiles (sept milliards de téléphones portables à travers le monde).

De plus, on constate une augmentation des vitesses de transfert des accès mobiles à haut débit ; plusieurs projets ont déjà été mis en place pour tenter de répondre à la question de l’efficacité dans les réseaux de téléphonie sans fil.

 

    Projet Green Radio

 

Le projet Green Radio, proposé en 2007, a pour but de diviser par cent la consommation d’énergie nécessaire aux services à haut débit dans l’industrie des réseaux de téléphonie sans fil.

Ses participants considèrent la possible réduction d’énergie sous deux perspectives différentes : la première consiste à étudier les nouvelles techniques utilisables par les systèmes de station de base ou les combinés téléphoniques pour réduire la consommation d’énergie.

La seconde consiste à rechercher de nouvelles solutions de conception qui permettraient de réduire la consommation d’énergie des infrastructures de réseaux de téléphonie sans fil déjà existantes.

 

Pour augmenter l’efficacité énergétique des futurs réseaux de communication sans fil, et ainsi conserver leur rentabilité, il est crucial de prendre en compte certaines nouvelles technologies impliquant un changement de paradigme, tels les architectures et protocoles de réseaux sans fil éco-énergétique, la reconception efficace des systèmes de station de base, l’accès opportuniste au réseau, les relais coopératifs et des déploiements de réseaux hétérogènes dépendant de cellules plus petites.

 

  Évolution de la communication mobile

 

Nous avons assisté à l’évolution de la communication mobile, depuis la première génération des réseaux de communication mobile au début des années 1990 jusqu’à la quatrième, en vigueur de nos jours.

 

  Prestataire de services : acteur clé

 

Presque tous les prestataires de services mobiles (on donne l’exemple de Paritel (opérateur télécom pro), Orange…) visent à présent à proposer des services 3G et 4G basés sur des systèmes de transmission de données par paquets.

Paritel, opérateur de proximité, fournit des outils exceptionnellement puissants de design de réseaux sans fil intérieurs.

    Services 3G

 

Les services 3G doivent se conformer aux normes techniques pour les télécommunications mobiles internationales, concernant notamment la fiabilité et la vitesse, et proposer des applications vocales, visuelles et multimédias (jeux en 3D, appels vidéo, vidéoconférence), comme spécifiées par l’Union internationale des télécommunications.

De nombreux services 3G proposent une vitesse de transfert plus élevée que la norme requise.

 

Certains nouveaux produits 3G, souvent appelés 3.5G ou 3.75G, fournissent également un accès haut débit de plusieurs mégabits par seconde aux téléphones intelligents et aux modems mobiles des ordinateurs portables.

La plupart de ces développements au sein des systèmes de communication sans fil découlent d’un besoin de réseaux capables de transférer les données plus rapidement, qui fournissent le débit nécessaire aux applications et aux services les plus gourmands, sans trop considérer la qualité de service ou l’efficacité énergétique.

 

Un réseau cellulaire typique possède trois éléments clés : des terminaux mobiles (combinés), utilisés lors des échanges de données et des échanges vocaux, une station de base faisant office d’interface radio fréquence, et un réseau central qui assure la commutation.