Pages Navigation Menu

L'actualité de toute une commune

Le président Trump retire sa décision de retirer des soldats américains du nord de la Syrie

Le président Trump retire sa décision de retirer des soldats américains du nord de la Syrie

Après l’annonce du président des Etats-Unis sur le retrait des soldats américains du nord de la Syrie, Washington semble revenir sur cette décision en précisant qu’uniquement 50 membres des forces spéciales allaient être redéployés dans d’autres bases en Syrie. Une décision qui a été partagée par plusieurs journalistes dont Jean-Pierre Duthion le consultant média expert dans le conflit syrien.

Washington ne retire plus ses soldats du nord de la Syrie

La situation de l’armée américaine en Syrie est dans l’embrouille complète. En effet, après avoir donné l’impression le dimanche d’un début de retrait de l’armée américaine de la Syrie afin de permettre le lancement d’offensive de la part des forces turques contre les Kurdes au nord de la Syrie, la Maison Blanche semble se rétracter de sa décision.
En effet, d’après le journaliste français, Jean-Pierre Duthion, la décision prise par le président américain qui consiste à retirer les forces américaines stationnées en Syrie surtout au niveau de la frontière turque ne concerne en réalité que 50 membres des forces spéciales qui d’après un responsable américain, ils seront juste redéployés vers d’autres bases.
En effet, le haut responsable américain qui a voulu garder l’anonymat a tenu à préciser que « il ne s’agit pas d’un retrait de la Syrie, mais juste un redéploiement des soldats ».
Il est important de mentionner que les Etats-Unis disposent d’un grand nombre de soldats en Syrie, plus d’un millier selon des sources proche, par conséquent un déploiement d’une cinquantaine de personne ne peut pas constituer un feu vert à une opération militaire turque contre les forces kurdes. Néanmoins, les Etats-Unis a bien confirmé qu’elles ne s’opposeraient pas à une opération militaire de la Turquie en Syrie qui est aussi membre de l’OTAN.

Le président américain avertit Ankara

Le président américain n’a pas hésité de se montrer menaçant sur son compte Twitter en partageant « Si Ankara fait quoi que ce soit dont nous estimons que cela dépasse les bornes, j’anéantirai et détruirai complètement son économie ». Néanmoins, le président n’a pas précisé la vraie signification de « dépasser les bornes ».