Pages Navigation Menu

L'actualité de toute une commune

Promouvoir l’emploi des jeunes en Afrique

Posted by on Déc 31, 2020 in Entreprises | Commentaires fermés sur Promouvoir l’emploi des jeunes en Afrique

Le sous-emploi et le chômage des jeunes font aujourd’hui partie intégrante des principaux défis de développement. On estime à 12 millions le nombre de jeunes entrant sur le marché de l’emploi chaque année en Afrique. L’inactivité n’est pas une option. La jeunesse est un atout indéniable pour les économies africaines. Elle est le moteur d’une croissance économique durable. Mais, si ses aspirations sont ignorées, la jeunesse peut devenir facteur d’instabilité. Or, le taux de chômage en Afrique est 3 à 4 fois plus élevé que celui des adultes : 32 % en moyenne. Il est important de souligner que les jeunes filles sont les premières exclues. Des progrès considérables ont été ainsi accomplis en matière de parité garçons/filles dans les cycles d’éducation tertiaire et secondaire, mais, aujourd’hui, encore près de 31 % des jeunes filles dans la région ne font pas partie de la population active, contre uniquement 7 % pour les hommes.

“L’emploi des jeunes dans les pays d’Afrique constitue une priorité primordiale pour assurer la prospérité et la stabilité dans la région”, a ajouté Denis Sassou-Nguesso, offres d’emploi au Congo Brazzaville.

 

 

   La Banque Mondiale lance un programme de codage pour l’emploi : libérer la prochaine génération d’innovateurs numériques en Afrique

En réponse à cette crise, le groupe de la Banque Mondiale a adopté une stratégie pour l’emploi des jeunes pour la période 2018-2026. La création d’emplois permettra aux jeunes d’améliorer leurs conditions de vie ainsi leur participation à la croissance africaine. Afin de réussir cette transformation, il faut également coïncider les besoins réels des sociétés et les qualifications des demandeurs d’emploi. Selon David Malpass, le président du groupe de la Banque Mondiale, l’effort doit porter essentiellement sur la refonte des systèmes de formation et d’éducation dans leur ensemble. Cette réforme doit ainsi préparer les jeunes aux emplois existant sur le marché. Cela doit ainsi passer par un appui renforcé à la formation pro des jeunes et une coordination beaucoup plus étroite avec les sociétés du secteur privé. “Le chômage des jeunes est ainsi un drapeau rouge pour l’instabilité politique en Afrique”, a ajouté le président de la Banque Mondiale.

De septembre 2017 à octobre 2018, le GBM a organisé plusieurs conférences Ministérielles sur l’Entreprenariat et l’Emploi des Jeunes dans chaque sous-région du continent. Les conférences avaient pour principal but de promouvoir des actions qui visent essentiellement à adopter des projets, des programmes, des stratégies et des politiques qui sont favorables à leur jeunesse, à la création d’offres d’emploi au Congo Brazzaville, à l’entrepreneuriat, à leur développement, en priorisant les emplois de qualité.

Read More

L’investissement payant du port autonome de Pointe-Noire

Posted by on Déc 29, 2020 in Entreprises | Commentaires fermés sur L’investissement payant du port autonome de Pointe-Noire

Selon les dernières actualités d’emploi au Congo-Brazzaville, le Congo Terminal a pu moderniser ses installations afin de pouvoir allier économie d’échelle et performance. D’après les responsables, cet investissement au niveau du port de Pointe-Noire est payant.

L’inauguration de la nouvelle installation

Le port autonome de Pointe-Noire a inauguré le 19 février dernier la mise en place de nouvelles installations. Grâce aux différentes nouvelles installations, le port de Pointe Noire devient l’un des ports les plus modernes du golfe de Guinée. En effet, avec des quais G et D d’une longueur respective de 800 m et de 720 m, et d’un quai polyvalent de 320 m, le tout pouvant recevoir des porte-conteneurs ayant une capacité de plus de 14 000, les principaux opérateurs et l’autorité gestionnaire du port ont fait de ce port l’une des escales importantes de la desserte maritime de l’Afrique centrale.

Les conséquences économiques de la pandémie

La propagation de la maladie virale du Covid-19, qui a bousculé l’économie mondiale, a tout de même confirmé l’importance de ce type d’investissement au niveau du port de Pointe-Noire. En effet, ces derniers mois, l’activité de transbordement du PAPN a été renforcée. D’après l’opérateur qui est détenu par la société congolaise de transport Socotrans, le danois AP Moller ainsi que Bolloré Transport & Logistics, Congo Terminal, le concessionnaire du terminal à conteneurs depuis 2009, une augmentation des volumes des conteneurs ont été constaté dont au niveau de la marchandise Frigo.

Selon les derniers chiffres révélés, le volume du trafic est passé de 180 000 EVP à plus de 900 000, ces dernières années. Il est important de mentionner que le succès du port de Pointe-Noire a permis l’investissement de plus de 400 millions d’euros au niveau du développement d’infrastructure, ainsi que la multiplication des offres d’emploi au Congo Pointe-Noire.

Il est évident que ces différents développements qui ont eu lieu au niveau du port de Pointe Noire ont permis d’effectuer d’importantes économies faisant du PAPN l’un des ports les plus performants et les plus concurrentiels du continent. En effet, l’attente des navires en rade a quasi disparu. Ses améliorations, apportées au niveau du PAPN, ont attiré de nouveaux armateurs tels que Hamburg Sud, Hapag, PIL et Cosco. En outre, le coût du fret des marchandises a été réduit de moitié durant 2009.

Read More

Emploi Congo-Brazzaville : les diplômés chômeurs ont été formés afin de rejoindre le monde de l’entrepreneuriat

Posted by on Déc 29, 2020 in Entreprises | Commentaires fermés sur Emploi Congo-Brazzaville : les diplômés chômeurs ont été formés afin de rejoindre le monde de l’entrepreneuriat

Le 21 novembre dernier, vingt cinq jeunes diplômés qui sont issus de différents arrondissements de la capitale congolaise, Brazzaville, ont bénéficié des formations portant sur la mise en place des projets bancables, ainsi que la recherche des offres d’emploi au Congo-Brazzaville, adéquates avec le marché du travail congolais. Le projet qui a été mis en place par le Réseau des entrepreneurs et des managers associatifs, vise à former au moins 500 diplômés chômeurs durant les prochains mois.

Former des jeunes diplômés afin de développer un réseau d’entrepreneurs

Selon le coordinateur du Réseau des entrepreneurs et des managers associatifs, Benjamin Marley Nioli, le REMA vise à promouvoir la culture de l’entrepreneuriat au Congo Brazzaville, surtout au niveau du milieu juvénile afin de lutter contre le chômage dans le pays. En effet, le coordinateur de REMA assure qu’il est temps de lutter contre les idées reçues dans le secteur de l’emploi notamment le fait d’attribuer la réussite professionnelle qu’au niveau de la fonction publique. Le REMA assure que grâce à cette plateforme les jeunes diplômés congolais prendront connaissance des différentes techniques et le savoir faire des formateurs experts pour pouvoir se connecter avec le monde du travail.

Éviter le casse-tête de la recherche de l’emploi

Benjamin Marley Nioli affirme que pour la grande majorité des jeunes diplômés, la recherche d’un travail constitue un véritable casse-tête. En effet, ceci est dû essentiellement au système éducatif national qui ne permet pas de favoriser l’intégration socio-professionnelle des étudiants, ainsi que la création d’entreprise. D’où la nécessité de constituer un réseau visant à sensibiliser les jeunes diplômés à l’auto-emploi, en devenant entrepreneur.

Parmi les actions mises en place par le Réseau des entrepreneurs et des managers associatifs, l’organisation de plusieurs séminaires de formation afin de pouvoir toucher les couches cibles. Cette plateforme a aussi misé sur le coaching et l’accompagnement des jeunes, en apportant des conseils au niveau de l’insertion socio-professionnelle, la recherche des stages professionnels pour les diplômes, le suivi, la conception et le montage des projets, mais aussi des conseils portant sur le management et le leadership organisationnel.

Le secrétaire général du réseau REMA assure que cette plateforme est avant tout au front contre le chômage et la pauvreté. C’est pour cette raison qu’il est important de s’investir afin de gagner le combat en misant sur la jeunesse congolaise.

Read More

5G en France : les candidatures pour les fréquences sont enfin ouvertes

Posted by on Mar 31, 2020 in Entreprises | Commentaires fermés sur 5G en France : les candidatures pour les fréquences sont enfin ouvertes

La 5G, cinquième génération du standard pour la téléphonie mobile, est un enjeu stratégique pour l’économie et l’industrie française.
Ce nouveau réseau devrait représenter, dès l’an prochain, un saut technologique ouvrant ainsi la porte à une variété de nouveaux usages digitaux, tant pour les entreprises que pour les particuliers. Donc, pour s’y préparer, le gouvernement se dote d’une feuille de route (FDR) afin de faciliter le déploiement et le développement de la 5G, qui inclut le nouveau programme de l’Arcep, le gendarme des télécoms. Cette FDR (liste des étapes à suivre) répond à trois objectifs majeurs : couvrir les axes de transports en 5G ; attribuer, à tous les acteurs du marché, de nouvelles fréquences 5G ; accueillir des premières mondiales d’appli de la 5G dans des domaines industriels et lancer de nouveaux projets 5G.
Trois chantiers ont été identifiés : assurer la transparence sur les déploiements de la 5G ; accompagner le déploiement des infrastructures de la 5G ; favoriser le déploiement de nouveaux usages numériques ; attribuer et libérer les fréquences (la bande des 700 MHz, la bande des 26 GHz, etc.) pour les réseaux 5G.

Blocs de fréquences : l’Arcep encadre strictement le futur réseau 5G

L’Arcep, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse, a annoncé que les opérateurs de télécommunications peuvent dès aujourd’hui lui envoyer leurs dossiers pour acquérir des fréquences 5G.
Cette fois, c’est parti ! Les opérateurs télécoms français (à savoir Orange, Bouygues Telecom, Free mobile, Paritel et SFR) souhaitant se lancer dans le nouveau réseau 5G peuvent déposer, dès aujourd’hui, une candidature afin de solliciter des fréquences dans la bande 4.2 – 4.8 GHz. À noter que ces derniers ont jusqu’au vendredi 1er avril 2020 pour déposer leurs dossiers de candidature auprès de l’Arcep.
Une fois les dossiers récupérés – Free Mobile, Bouygues Telecom, SFR, Orange et Paritel seront sûrement dans les starting-blocks -, le gendarme des télécoms procédera à leur examen et ensuite délivrera, au cours du troisième trimestre 2020, les autorisations.
Les fréquences, c’est le support indispensable au fonctionnement d’un réseau mobile. Selon Soriano Sébastien, le président-directeur général de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse, les réseaux 5G s’appuieront à termes sur diverses bandes de fréquences (La bande des 26 GHz, La bande des 700 MHz, La bande des 3,5 GHz, etc.) avec des propriétés différentes.

Read More

Miser sur la jeunesse africaine, c’est miser sur l’avenir du continent

Posted by on Nov 5, 2019 in Entreprises | Commentaires fermés sur Miser sur la jeunesse africaine, c’est miser sur l’avenir du continent

Dans plusieurs pays, les jeunes sont près de quatre fois plus exposés au chômage – et au sous emploi – que les adultes. Selon la Banque Mondiale, le problème s’est beaucoup aggravé ces dix dernières années à cause de la détérioration subséquente du marché de l’emploi et de la crise financière et économique.
Le manque de possibilités d’emploi est bien évidemment lié à l’état général du marché de l’emploi et de l’économie, mais il est également le résultat des incohérences entre les exigences des employeurs et les compétences des jeunes.
La coexistence de ces différents facteurs peut déboucher sur de longues périodes de travail précaire et peu qualifié, de recherche d’emploi ou de chômage.
L’Afrique doit conjuguer intégration régionale et croissance inclusive afin de mieux résister au chômage de plus en plus fort.

Afrique : des défis majeurs à relever en 2020

Les dernières données publiées par l’Organisation Internationale du Travail montrent que le nombre de jeunes chômeurs âgés de 18 à 26 ans a atteint, en 2014, 82 millions. Le rapport de l’OIT donne tout de même quelques pistes pour y parvenir.
Sur le marché de l’emploi, les jeunes se heurtent non seulement au chômage, mais également au sous-emploi.
Le sous-emploi et le chômage des jeunes génèrent des coûts importants en matière économique et sociale, entraînant non seulement un ralentissement économique, mais également un investissement inutilisé dans la formation et l’éducation, une érosion des dépenses de sécurité sociale accrues et de la base d’imposition.
Le chômage est trop préjudiciable – nuisible – pour les sociétés et les jeunes, mais il est également extrêmement néfaste pour les économies et les employeurs. Il est vraiment impératif sur le plan social, opérationnel et économique que les employeurs fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour favoriser la création des offres d’emploien en Côte d’Ivoire pour les jeunes.
Quoique les rythmes de la croissance diffèrent selon les pays, la dynamique se renforce sur le continent africain.
“Pour contenir l’augmentation du chômage, l’Afrique doit créer environ 24 millions de nouveaux emplois chaque année”, ajoute Alassane Ouattara, le président de la République de Côte d’Ivoire.
Pour ce dernier, le continent africain n’a pas trop le choix : il doit s’industrialiser pour, entre autres, éviter le chômage chronique et le piège de l’économie informelle.
L’Afrique pourrait aussi constituer le fondement d’un marché continental pour rendre le continent plus compétitif dans les chaînes de valeur et le commerce mondial et surtout accélérer la croissance.
Vous êtes à la recherche d’un offre d’emploi en Afrique francophone ? Il y en a 850 disponibles sur Okapi emploi, le plus grand site d’emploi mondial.

Read More

Quel est le rôle d’un fonds d’investissement ?

Posted by on Juil 19, 2019 in Entreprises | Commentaires fermés sur Quel est le rôle d’un fonds d’investissement ?

Si vous êtes à la recherche d’investisseur pour votre société, la création de fonds d’investissement peut vous apporter l’aide que vous avez besoin. Grâce aux précieux conseils du chargé des investissements PME de la société de gestion A Plus Finance, vous saurez tout sur les fonds d’investissement.

Quel est le rôle de ce type de fonds ?

Les fonds de placement ou d’investissement ont pour objectif de mettre de l’argent à disposition de la société sous forme de fonds collecter auprès des investisseurs. Ces derniers profiteront en contrepartie de plusieurs avantages. Pour pouvoir bien répondre à leurs clients les fonds de placement se sont spécialisés dans les différentes périodes du cycle de développement d’une société.
Par conséquent il existe le fonds de capital risque pour les investissements dans les PME durant la phase de démarrage ou de création. Le fonds de développement permet à l’investisseur de participer dans l’évolution d’un nouveau produit ou d’une activité sur un nouveau secteur géographique. Enfin, l’investisseur peut investir dans les fonds spécialisés les LBO.

Les fonds de placement spécialisés dans le capital-risque

Ces fonds agissent essentiellement auprès des sociétés durant la phase de création, surtout que durant cette période l’endettement de l’entreprise n’est pas une solution.
Ce type de fonds a pour objectif d’apporter de l’aide financière à la société qui traverse une période assez difficile. Les fonds de placement interviennent essentiellement dans des projets où le besoin est assez élevé (quelques milliers d’euros).

Les fonds de capital développement

Ce type de fonds a pour objectif d’entrer au capital de l’entreprise en forte croissance pour pouvoir financer les projets de développement qui sont assez onéreux. Par la même occasion, ce type de fonds prend possession de l’entreprise.

Les fonds de Leverage Buy-Out

Les fonds investissent dans des entreprises confrontées à des difficultés au sein d’un grand groupe qui espèrent recentrer l’activité de la société en mettant à la vente certaines parts ou durant la transmission à un héritier. Ce type de placement est souvent financé grâce à l’endettement.
D’après le conseiller de l’investissement dans les PME au sein de A Plus Finance, il est important de faire attention puisque, du fait du risque que peut représenter un tel placement, les financiers peuvent chercher à prendre la majorité de la société.

Read More