Pages Navigation Menu

L'actualité de toute une commune

Investissez votre argent dans des fonds communs de placement : chacun sa forme

Posted by on Déc 9, 2018 in Entreprises | Commentaires fermés sur Investissez votre argent dans des fonds communs de placement : chacun sa forme

Vous avez une épargne et vous voulez investir votre argent dans un placement, mais vous ne savez pas quel fonds, convient-il à votre situation et à vos objectifs, ne vous inquiétez vous aurez dans cet article toutes les réponses à vos questions. Grâce aux précieux conseils de Guillaume Pellery, directeur d’investissement au sein de la société de gestion A Plus Finance, vous saurez quel placement choisir afin de fructifier au mieux vos économies.
Toutefois, qu’est-ce qu’un fonds commun de placement ? Et quels sont les différents types de fonds qui s’offrent aux investisseurs en France ?

Qu’est-ce qu’un fonds d’investissement ?

Le fonds de placement est comparable à un grand pot dans lequel plusieurs investisseurs participent en mettant leur argent en commun. Cette somme est ensuite investie dans un placement selon la stratégie définie au préalable. Selon cette stratégie, l’investissement comportera plus ou moins du risque.

Les différents types de fonds communs de placement

Il existe différentes sortes de fonds de placement. Parmi les placements les plus courants, les fonds obligataires, les fonds d’actions, les fonds monétaires, les fonds immobiliers et les fonds épargne-pensions
Les fonds obligataires, consistent à investir dans des obligations d’entreprise ou d’État. Selon la stratégie prédéfinie par l’investisseur, investir dans des obligations peut être de durée variée selon le type de l’obligation.
Investir dans des fonds d’actions consiste à miser dans des actions de différentes sociétés. Le gestionnaire de ce fonds très souvent compare les performances du fonds selon un indice boursier. C’est ce qu’on appelle le Benchmark.
Souvent, dans le marché financier, on utilise les termes fonds d’actions et fonds d’investissement de manière interchangeable, alors qu’en réalité, le fonds d’actions n’est rien d’autre qu’un type des nombreux placements du fonds d’investissement.
Les fonds monétaires, c’est un placement qui permet d’investir dans des liquidités, ainsi que dans des valeurs à court terme comme des obligations à court terme, des dépôts, des certificats de trésorerie…etc. Certains fonds peuvent investir dans des devises étrangères.
Les investisseurs peuvent aussi investir dans des fonds immobiliers, en misant dans des biens immobiliers, ainsi que dans des certificats immobiliers.
Quant au fonds d’épargne pension, c’est un type de fonds d’investissements qui est constitué dans le cadre de réserve de pension individuelle. Donc ce sont des produits d’investissements qui sont plutôt de long terme (de 10 ans ou plus).
Néanmoins, afin de choisir efficacement le placement qui convient le mieux à votre situation et vos attentes, vous pouvez vous renseigner auprès d’une société de gestion, comme A Plus Finance qui possède plus de 20 ans d’expérience dans la gestion des fonds.

Read More

Les nouvelles stratégies de financement des entreprises

Posted by on Nov 27, 2018 in Entreprises | Commentaires fermés sur Les nouvelles stratégies de financement des entreprises

Gestion de projet

Évaluation financière des projets
L’évaluation financière consiste à comparer l’ensemble des ressources qu’exige la réalisation d’un projet à l’ensemble des bénéfices qu’en retirera son promoteur.
Les ressources peuvent être de diverses natures (physique, humaine ou monétaire), mais seront transformées en données financières pour l’évaluation. Quant aux bénéfices, ils peuvent se traduire par une augmentation des profits du promoteur, une augmentation du chiffre d’affaires ou le fait d’éviter de perdre une certaine clientèle, la préservation de l’image de l’entreprise ou simplement une réduction des coûts liés à la prestation des services. Ceux-ci seront aussi transformés en données financières afin de pouvoir les comparer aux ressources utilisées.
Dans le cas d’entreprises appartenant à des réseaux, un donneur d’ordres peut imposer un certain type d’équipements et de procédés de fabrication à ses sous-traitants. La réalisation du projet pour le promoteur (soit le sous-traitant) lui permettra d’éviter de perdre un client et cette dimension devra être prise en compte lors de l’évaluation financière. Les informations les plus pertinentes et de qualité qui lui permettront de mieux gérer le risque du projet et ainsi d’en favoriser le succès. Au-delà de la rentabilité financière, une bonne évaluation permet à son promoteur de gérer adéquatement les activités, l’utilisation des ressources et les différents éléments de risque qui peuvent compromettre le succès du projet.

Comprendre les états financiers d’une entreprise

Les objectifs spécifiques que doit viser l’évaluation de projet sont les suivants :
– Déterminer les apports financiers nécessaires durant les diverses phases, repérer les sources de financement les moins onéreuses sur la durée du projet et utiliser les ressources obtenues de la façon la plus efficace possible.
– Établir les variables clés et les diverses stratégies de gestion ou de contrôle des risques.
– Trouver la solution la plus prometteuse compte tenu des incertitudes existantes.
– Déterminer, analyser et interpréter l’ensemble des conséquences financières d’un investissement pouvant avoir une incidence sur la prise de décision.
Quant à l’objectif général de l’évaluation de projet, il consiste à aider un promoteur à prendre une décision efficace à partir d’une solution techniquement faisable, financièrement réaliste et qui concorde avec son environnement et ses objectifs stratégiques. Au-delà de l’avantage fiscal, A Plus Finance (société de gestion spécialisée dans la multigestion) affiche une double ambition : soutenir les sociétés françaises dans leurs développements et dégager la meilleure rentabilité pour les souscripteurs de ses fonds. Elle intervient dans tous les secteurs innovants.
A Plus Finance peut également aider l’entreprise à trouver des co-investisseurs ou des financements bancaires.

 

Read More

Développement des PME : le rôle crucial du capital-investissement

Posted by on Sep 28, 2018 in Société | Commentaires fermés sur Développement des PME : le rôle crucial du capital-investissement

L’ouverture du capital des PME en tant que levier de développement et accélérateur de croissance

Pour faciliter l’accès au financement des PME, une nouvelle disposition légale existe depuis le 2 janvier 2009 (loi du 22 août 2007 en faveur du pouvoir d’achat, de l’emploi et du travail, dite “loi Tepa”). Tout investisseur qui souscrit directement au capital de plusieurs PME (petites et moyennes entreprises) bénéficie d’une réduction d’ISF de 80 % qui peut aller jusqu’à 60 000 millions d’euros.
Les mêmes avantages sont accordés à ceux qui investissent dans des petites et moyennes entreprises par l’intermédiaire d’une société holding. L’investisseur peut également souscrire à un FCP éligible à la défiscalisation ISF (FCPI ou FIP) : la réduction d’ISF est alors égale à 50 % des montants investis par le fonds dans des PME et peut aller dans ce cas de figure jusqu’à 30 000 millions d’euros.
En 2010, plus de 60 000 assujettis à l’impôt de solidarité sur la fortune ont investi (directement ou indirectement) dans des petites et moyennes entreprises. Ils ont versé au total 980 millions d’euros.

Les conditions à remplir par une PME (une entreprise entre 10 et 250 salariés) pour solliciter des fonds selon le dispositif “loi Tepa” sont les suivantes :

– ne pas être cotée sur un marché réglementé ;
– ne pas être qualifiable d’entreprise en difficulté ;
– se trouver en phase d’expansion, d’amorçage ou de développement ;
– être soumise à l’impôt sur les sociétés ;
– avoir une activité commerciale, industrielle, agricole, artisanale ou libérale, hors activité de gestion de patrimoine et de gestion-location d’immeubles ;
– avoir un chiffre d’affaires inférieur à 65 millions d’euros ou un total de bilan inférieur à 52 millions d’euros ;
– ne pas être détenue à hauteur de 30 % par des personnes morales ;
employer moins de 300 salariés.

Le capital-investissement français poursuit sa croissance

Les chiffres collectés par l’AFIC (Association des investisseurs pour la Croissance) montrent une forte augmentation des fonds collectés par les acteurs du capital-investissement en France entre 2013 et 2018.
Avec 86 milliards de dollars collectés en 2018 par près de 150 sociétés de gestion, les levés de fonds se maintiennent à un niveau comparable à celui de 2017.
La part des fonds levés en France est restée relativement stable et représente plus de 60 % du total des capitaux collectés en 2018.
Le poids de l’Europe dans les levées s’est accru puisque, désormais, plus de 40 % des capitaux y sont collectés contre moins de 25 % en 2017. Les dix premières levées représentent plus de 60 % du total. Pour ce qui est de la répartition des fonds levés par type d’actionnaires, les sociétés de gestion restent les premiers pourvoyeurs de capitaux, suivies par les personnes physiques, les fonds de fonds, les banques, les fonds de pension et caisses de retraite.
A Plus Finance, une société de gestion indépendante spécialisée dans la multigestion et le capital investissement, gère depuis plus de vingt ans des trois fonds de fonds, des FIP et des FCPI.
A Plus Finance est l’un des acteurs indépendants les plus actifs du Capital Investissement en France.

Read More

‘‘ Pour une justice équitable ’’

Posted by on Avr 13, 2018 in Médias & TV | Commentaires fermés sur ‘‘ Pour une justice équitable ’’

 

Interviewé par le journal web LeMuslimPost, Yamin Makri, d’un naturel très discret est un militant musulman d’origine lyonnaise, mais aussi un ami de longue date de l’islamologue suisse Tariq Ramadan.

‘‘ Tout le monde a le droit à un procès équitable ’’, Yamin Makri répond aux questions du MuslimPost.
L’un des acteurs les plus actifs dans le milieu associatif musulman en France, un co-fondateur du mouvement transnational ‘‘ Résistance & Alternative ’’, mais aussi un ami très ancien et très proche du théologien suisse. Il pilote également le comité de soutien de ce dernier.

– Comprenez vous que le public et particulièrement les plaignantes peuvent se retrouver mal à l’aise face au large soutien auquel vous appelez ?, cela ne pourrait-il pas entraver le droit de ces dernières ?

‘‘ Nous éprouvons un respect total du droit des plaignantes, elles ont tout à fait le droit d’être entendues. Personne ne peut remettre en question ce postulat ’’, répond Yamin Makri.
Pour lui, le présumé est considéré aux yeux de la justice comme coupable, il a déjà commencé à purger sa peine, sans qu’un jugement n’ait eu lieu.

En effet, la dernière décision de la Cour d’appel de Paris sur le maintien en détention du prédicateur vient justifier la crainte d’une possible réitération des faits ou d’éventuelles pressions sur les plaignantes ou témoins. C’est très clair, pour les juges, l’islamologue est déjà coupable, incarcéré depuis le 2 février, il a commencé à purger sa peine sans être jugé. ‘‘ C’est très alarmant, mais nous ne baisserons jamais les bras ’’, indique Makri.
Ce dernier est convaincu que l’affaire dépasse la question du droit du théologien à une justice équitable, l’enjeu est beaucoup plus important que cela. Il s’agirait en effet, de préserver et d’assurer l’instance judiciaire, pour que la répartition des pouvoirs soit justement respectée. ‘‘ Je militerai pour que dans mon pays ne persiste pas le sentiment d’injustice lorsqu’il s’agit d’une certaine population ’’, affirme le militant musulman.

– On a comme l’impression que certains défendent sans discernement le théologien suisse, quand d’autres l’attaquent aveuglement… N’y a-t-il pas selon vous un juste-milieu ?

Dans la société, auprès de la communauté musulmane et dans les médias, cette affaire suscite un grand intérêt.
L’affaire de Tariq Ramadan, est une affaire emblématique, très lourde de sens au sein d’une société qui peine à gérer les différences de chacun et l’idée du vivre ensemble.
Makri affirme dans ses réponses, que cette affaire a été fort médiatisée dans le cadre de la compagne mondiale pour ‘‘ le respect des femmes ’’, il considère également qu’il y a lieu d’instrumentalisation et de détournement de celle-ci, chose qui n’enlève rien à la légitimité du présumé.
Pour ‘‘ finir ’’ Tariq Ramadan, ses détracteurs ont usé de cette campagne. Tandis que ces mouvements qui visent à défendre les droits des femmes et ceux de minorités discriminées devraient s’unir avec tout ceux qui militent pour une citoyenneté égalitaire.

Tout être humain doit être respecté indépendamment de ses origines, sa religion, ses idées ou ses convictions. Toute personne a droit au Droit. Une vie humaine reste une vie humaine au-delà de tout type d’appartenance.

Read More

    Les réseaux sans fils : types et fonctionnement

Posted by on Avr 5, 2018 in Entreprises | Commentaires fermés sur     Les réseaux sans fils : types et fonctionnement

 

Le téléphone sans fil est devenu au jour d’aujourd’hui un auxiliaire indispensable de la vie quotidienne.

On observe à travers le monde une croissance exponentielle du nombre d’abonnées aux services mobiles et d’appareils mobiles (sept milliards de téléphones portables à travers le monde).

De plus, on constate une augmentation des vitesses de transfert des accès mobiles à haut débit ; plusieurs projets ont déjà été mis en place pour tenter de répondre à la question de l’efficacité dans les réseaux de téléphonie sans fil.

 

    Projet Green Radio

 

Le projet Green Radio, proposé en 2007, a pour but de diviser par cent la consommation d’énergie nécessaire aux services à haut débit dans l’industrie des réseaux de téléphonie sans fil.

Ses participants considèrent la possible réduction d’énergie sous deux perspectives différentes : la première consiste à étudier les nouvelles techniques utilisables par les systèmes de station de base ou les combinés téléphoniques pour réduire la consommation d’énergie.

La seconde consiste à rechercher de nouvelles solutions de conception qui permettraient de réduire la consommation d’énergie des infrastructures de réseaux de téléphonie sans fil déjà existantes.

 

Pour augmenter l’efficacité énergétique des futurs réseaux de communication sans fil, et ainsi conserver leur rentabilité, il est crucial de prendre en compte certaines nouvelles technologies impliquant un changement de paradigme, tels les architectures et protocoles de réseaux sans fil éco-énergétique, la reconception efficace des systèmes de station de base, l’accès opportuniste au réseau, les relais coopératifs et des déploiements de réseaux hétérogènes dépendant de cellules plus petites.

 

  Évolution de la communication mobile

 

Nous avons assisté à l’évolution de la communication mobile, depuis la première génération des réseaux de communication mobile au début des années 1990 jusqu’à la quatrième, en vigueur de nos jours.

 

  Prestataire de services : acteur clé

 

Presque tous les prestataires de services mobiles (on donne l’exemple de Paritel (opérateur télécom pro), Orange…) visent à présent à proposer des services 3G et 4G basés sur des systèmes de transmission de données par paquets.

Paritel, opérateur de proximité, fournit des outils exceptionnellement puissants de design de réseaux sans fil intérieurs.

    Services 3G

 

Les services 3G doivent se conformer aux normes techniques pour les télécommunications mobiles internationales, concernant notamment la fiabilité et la vitesse, et proposer des applications vocales, visuelles et multimédias (jeux en 3D, appels vidéo, vidéoconférence), comme spécifiées par l’Union internationale des télécommunications.

De nombreux services 3G proposent une vitesse de transfert plus élevée que la norme requise.

 

Certains nouveaux produits 3G, souvent appelés 3.5G ou 3.75G, fournissent également un accès haut débit de plusieurs mégabits par seconde aux téléphones intelligents et aux modems mobiles des ordinateurs portables.

La plupart de ces développements au sein des systèmes de communication sans fil découlent d’un besoin de réseaux capables de transférer les données plus rapidement, qui fournissent le débit nécessaire aux applications et aux services les plus gourmands, sans trop considérer la qualité de service ou l’efficacité énergétique.

 

Un réseau cellulaire typique possède trois éléments clés : des terminaux mobiles (combinés), utilisés lors des échanges de données et des échanges vocaux, une station de base faisant office d’interface radio fréquence, et un réseau central qui assure la commutation.

Read More