Pages Navigation Menu

L'actualité de toute une commune

Most Recent Articles

Comment bien choisir ses couleurs pour cette nouvelle saison ?

Posted by on Fév 4, 2018 in Médias & TV | Commentaires fermés sur Comment bien choisir ses couleurs pour cette nouvelle saison ?

Couleurs sombres, vivaces ou plutôt claires ? Rose fuchsia, bleu clair ou doré ? La combinaison dorée de Jennifer Lopez, la tenue jaune vive de Victoria Beckham ou plutôt le tailleur bleu électrique de la journaliste française et la présentatrice de TF1, Audrey Crespo-Mara ? Quelles couleurs vous attirent le plus pour cet été ?

Les experts de la mode et les professionnels de la Haute Couture, nous assurent que cet été sera un peu chaud avec les couleurs tendances.

D’après les derniers défilés de mode et les looks de célébrités lors des grands événements festifs, cet été sera baptisé aux couleurs de la fête.

Selon la conseillère de la mode et l’ex mannequin de renommée internationale, Cristina Cordula, le rouge vif et le bleu électrique domineront les vitrines des plus grandes marques cet été.  « Cet été sera plutôt rouge vif et bleu électrique, celui du dernier tailleur porté par la présentatrice des journaux de week end de TF1, Audrey Crespo-Mara ».

L’art de mariner les couleurs

En effet, choisir les couleurs et les associer les unes avec les autres, demande énormément de réflexion et de temps. Vous trouverez dans le présent article les différentes combinaisons de couleurs que vous pouvez faire sans faire de faute de goût.

Commençons par les couleurs complémentaires. Pour marier les couleurs complémentaires, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Soit vous mariez des couleurs qui sont naturellement complémentaires, soit vous jouez l’effet camaïeu en partant du plus foncé au plus clair ou alors vous développez une gamme de couleurs sur des couleurs pastel par exemple.

Conseils look

Réellement, il existe deux possibilités qui sont assez courantes, soit vous utilisez du bleu avec du orange ou du bleu avec du marron. Soit vous utilisez du kaki avec du rouge ou du moutarde.

Le mélange de la couleur foncée avec la couleur claire, crée un magnifique contraste et offre un aspect très élégant et une touche de style à son porteur.

Sachez également que la touche de couleur vivace à un tenue sombre, vient agrémenter votre habit et dynamiser votre silhouette.

Pour celles qui préfèrent l’originalité et la singularité, vous pouvez opter pour un dégradé de couleurs. Vous portez par exemple un jean bleu foncé sachez que vous pourriez très bien l’associer avec un haut dans les tons du bleu turquoise ou encore de gris comme vous pouvez l’illuminer avec un t-shirt et un sneaker en blanc.

 

 

 

 

 

 

Read More

 Qualité et performances des soins

Posted by on Jan 28, 2018 in Société | Commentaires fermés sur  Qualité et performances des soins

 

    Nécessité de fournir des soins et des services de qualité :

On a constaté que la qualité des soins définie par les organismes de réglementation se révélait quelquefois difficile à mesurer.

Les critères de la qualité ne pouvaient satisfaire que les attentes minimales ; ils comportaient peu de mécanismes aptes à cerner la cause des problèmes ou à repérer les systèmes ou les processus susceptibles d’être améliorés.

La compagnie française “Filiassur assurance” a pour mission de soutenir les établissements dans leur démarche d’amélioration continue de la qualité de leurs services et de leur organisation, afin d’assurer la réalisation de leur mission et de certifier publiquement que les exigences de qualité telles qu’elles ont été circonscrites par le système d’agrément sont satisfaites.

L’amélioration continue de la qualité constitue à son tour, un mécanisme plus efficace pour rehausser la qualité de soin de santé.

À la fin des années 1990, les normes révisées énoncées par le ministère de la Santé et des Services sociaux de la France, imposent aux organismes de soins de santé, la mise en application d’un programme d’amélioration continue de la qualité.

Du coup, les patients auront droit à des soins individualisés, préservant leur dignité, respectant leurs valeurs culturelles, psychosociales et spirituelles, et bien évidemment, adaptés à leurs âges.

 

Les mesures d’amélioration de la qualité prise par Filiassur assurances, visent essentiellement à ce que les soins satisfassent d’une part le ministère de la Santé, et également, les clients.

Contrairement aux programmes d’assurance de la qualité, qui sont axés sur des erreurs ou des incidents particuliers et sur les attentes minimales, les programmes d’amélioration continue de la qualité s’appliquent aux mécanismes utilisés pour fournir les soins.

Ils ont comme objectif d’atteindre une meilleure qualité grâce à l’évaluation et au perfectionnement des processus interreliés qui ont le plus de répercussions sur l’évolution de l’état de santé et sur la satisfaction de la personne.

 

Donc, pour améliorer continuellement la qualité, il faut analyser, comprendre et perfectionner les processus cliniques, financiers et opérationnels.

Lorsqu’on constate que certains problèmes ne constituent pas seulement des cas isolés, on les analyse et on étudie tous les éléments qui peuvent aider à les résoudre.

On accorde la priorité aux processus qui ont des répercussions sur la qualité des soins.

   Pratique fondée sur les résultats probants :

Les soins fondés sur des résultats probants comprennent l’utilisation d’indicateurs de résultats et de plans de soins et de traitements infirmiers uniformes ; citons notamment les directives cliniques, les cheminements cliniques ou les suivis systématique.

 

Bon nombre de ces mesures sont mises en œuvre par les infirmières, surtout par les infirmières gestionnaires et cliniciennes spécialisées.

Les infirmières qui s’occupent de la prestation directe des soins doivent s’employer à analyser les résultats de recherche récents et à perfectionner les processus utilisés dans les programmes d’amélioration continue de la qualité.

Pour élaborer les changements nécessaires à l’amélioration de la qualité des soins, elles doivent absolument connaître les processus et les facteurs qui influent sur les soins prodigués.

Read More

      CSA : Conseil supérieur de l’audiovisuel

Posted by on Jan 8, 2018 in Politique | Commentaires fermés sur       CSA : Conseil supérieur de l’audiovisuel

 

  Élections présidentielles :

“C’est une autorité française de régulation de l’audiovisuel, qui a pour mission de garantir l’exercice de la liberté de communication audiovisuelle.

L’activité du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) français avant les élections présidentielles de mai 1995 est un cas remarquable.

En septembre 1994, sept mois avant le vote, le CSA a publié ses exigences.

Le temps restant avant les élections a été divisé en trois périodes, au cours desquelles des règles de plus en plus strictes ont été appliquées concernant l’égalité d’accès.

À partir du 20 septembre 1994, la “règle des 3 tiers” est entrée en vigueur.

Elle stipulait que l’accès devait être réparti de la façon suivante : un tiers à la majorité parlementaire, un tiers aux membres du gouvernement, et le dernier tiers est réservé à l’opposition parlementaire.

En outre, les partis non-parlementaires devaient être pris en compte.

 

 Le pluralisme politique :

Il était, en fait, demandé aux radiodiffuseurs (tant publics que privés) de respecter le principe fondamental du pluralisme.

À partir du 1er janvier 1995, le principe d’un accès équilibré a été appliqué.

L’objectif était de mettre en œuvre le pluralisme sans imposer aux diffuseurs un carcan de règles visant à une égalité précise de temps d’antenne.

Il fut reconnu que le passé d’un candidat, le nombre de députés du parti, qui le soutenait et sa position dans la course électorale devait être pris en compte.

 

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel, a également recommandé que les politiques ne soient plus invités à des programmes autres que les informations.

Enfin, du 7 avril au 7 mai 1995 (jour des élections), le principe strict d’égalité et d’égal accès aux médias est entré en vigueur.

Non seulement le CSA a émis des recommandations, mais il en a aussi contrôlé méticuleusement l’application.

Une équipe de 15 observateurs et de cinq analystes a surveillé la couverture des 30 programmes d’information quotidiens et de 40 journaux et magazines.

De plus, l’observation de divers médias locaux a été déléguée.

Cette surveillance a été assurée tant quantitativement (temps de parole à l’antenne, couverture éditoriale, et soutien explicite d’un candidat) que qualitativement (traitement).

Au cours de ces sept mois d’efforts, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a rappelé les règles aux radiodiffuseurs à diverses reprises et est intervenu en émettant des recommandations.

Au total, il a conclu, après les élections, que le principe d’égalité avait été mieux respecté que lors des élections antérieures, bien que les concurrents de tête aient généralement bénéficié d’un temps d’antenne plus long.

La couverture du second tour des élections, entre M. Jospin et M. Chirac, a été très équilibrée.

 

En Italie, l’intervention du politique dans la programmation du diffuseur public a peut-être été plus directe.

En 1994, une commission de sénateurs et de députés a été invitée à édicter des règles et à diriger directement les programmes pour la période électorale, afin de garantir la présentation d’un panorama complet, l’impartialité et le traitement égal de tous les partis prenant part aux élections.

Des directives ont été promulguées, exigeant “l’égalité des chances pour tous les partis et mouvements” et un centre de surveillance a été installé pendant toute la durée de la campagne.

Comme on l’a déjà dit, ajoute Audrey Crespo-Mara, tout le monde s’accorde à reconnaître, qu’il est indispensable que les diffuseurs publics assurent l’impartialité et l’équilibre.

Mais, en Europe occidentale, les façons d’y parvenir sont nettement différentes.

Certains pays, n’ont pas de règles, d’autres en ont de très strictes, assorties de contrôles. Cela est très probablement lié à l’influence”, article de la journaliste française, Audrey Crespo-Mara (épouse de Thierry Ardisson).

Read More

Nouvelle tendance et si on sert du vin de grand format

Posted by on Déc 15, 2017 in En vrac | Commentaires fermés sur Nouvelle tendance et si on sert du vin de grand format

Nouvelle tendance : et si on sert du vin de grand format

Pour les fêtes ou pour un dîner en famille, généralement quand vous recevez des amis ou de la famille souvent les bouteilles de vin semblent trop petits pour servir tous les invités. Pourquoi ne pas essayer de servir vos convives avec des bouteilles grand format. Un BIB ou des magnums ça n’a rien avoir avec leurs ancêtres le cubitainer ou le magnum utilisé par les vignerons.

Qu’est-ce qu’un BIB ?

En effet, il n’y a rien avoir avec les cubitainer de 5 à 10 litres, qu’on trouvait autrefois. D’ailleurs aujourd’hui, on ne dit plus cubitainer, mais BIB pour bag in box. Ce dernier, il s’agit d’un système de poche avec une capacité de 3 litres, qui est magnifiquement étanche grâce à une double couche de membranes, permettant une protection maximale du vin de l’oxydation. Ainsi, le vin peut être conservé de 6 à 8 semaines, après la première utilisation. En offrant les meilleures conditions de conservation, ce système de poche, plaît à un grand nombre de français. Les ventes explosent en France, mais aussi en Belgique.

« L’avantage de ce BIB, c’est  qu’il est conçu pour les petits consommateurs puisqu’il permet de conserver le vin plusieurs semaines et donc d’étaler sa consommation dans le temps « explique Guillaume Ryckwaert propriétaire de l’entreprise centenaire Raphaël Michel, négoce en vin.

Mais encore la quantité que le BIB peut conserver, fait de ce système un compagnon idéal de vos soirées de fête ou vos dîners en famille. C’est convivial et surtout très facile à utiliser. Vos invités peuvent se servir tout seul, faisant de se BIB une bonne idée pour les soirées de fêtes.

 

Préférez les magnums

Pour éviter d’acheter plusieurs bouteilles de vin pour le dîner, penser à acheter des magnums de 1.5 litres. Les magnums qui sont les contenants préférés chez les vignerons. Puisque, le vin vieillit d’une façon plus homogène dans un magnum que dans une bouteille de 75 cl. Mais encore, le grand format du contenant permet de conserver le vin plus longtemps. Le dirigeant, du négoce en vin Raphaël Michel, explique vu qu’il y a la même quantité d’air entre le bouchon et le vin dans le magnum que dans la bouteille de 75 cl, donc l’oxydation est plus lente dans la première.

Les grandes surfaces, déjà proposent quelques marques de vin dans des magnums, lors de la foire aux vins. En plus de l’aspect quantitative que ces systèmes offrent au consommateur, on trouve aussi l’aspect qualitatif du vin.

Read More

Les dangers liés à la création d’entreprise et comment les éviter ?

Posted by on Déc 2, 2017 in Entreprises | Commentaires fermés sur Les dangers liés à la création d’entreprise et comment les éviter ?

 

C’est clair que nous vivons actuellement dans un environnement évolutif et dynamique  et que les entreprises ne cessent de se battre pour faire face à cette incertitude et à de nombreux risques qu’elles peuvent croiser.

 

La concurrence, la diversité des activités et la complexité des activités et des réglementations, rendent de plus en plus floues les sorts des entreprises et inquiètent ses dirigeants.

 

En effet, les solutions économiques d’autrefois ne correspondent plus à celles d’aujourd’hui, et les critères de réussite d’un projet sur lesquels se fondent actuellement une entreprise n’auront plus lieu demain. Cela dit, l’entreprise vit en relation perpétuelle avec un environnement changeant pleins de risques et de défis et auquel elle doit toujours s’adapter plus rapidement et efficacement. Mais comment être sûr de faire les bons choix?

Qu’elles appartiennent au domaine de l’industrie, du commerce, de télécommunication ou de services, les entreprises d’aujourd’hui sont confrontées à un nombre important de risques liés à plusieurs facteurs.

 

Opter pour des mesures préventives pour la continuité de son projet

Il s’avère que les entreprises qui réussissent le plus et qui perdurent dans le temps, sont celles qui savent de protéger contre tout risque qui peut nuire sa productivité et toute menace capable de diminuer sa rentabilité.

 

Selon Salustro Reydel, le directeur général de l’entreprise de prévoyance spécialisée dans la distribution de contrats de prévoyance, Filiassur :  » Nous vivons actuellement dans l’ère du risque, où rien n’est sûr et plus rien n’est garanti. Les entreprises subissent de plus en plus de pressions de l’environnement et rencontrent des risques divers et imprévisibles.  »

 

La solution selon le dirigeant de la société de courtage Filiassur, et de mettre en place un dispositif de management des risques consistant à identifier, évaluer et gérer les risques aussi bien réels que potentiels.

 

Pourquoi opter le management des risques en entreprise ?

 

Le management des risques de l’entreprise est une politique adoptée par les dirigeants (le conseil d’administration, la direction générale, le management et l’ensemble des collaborateurs de l’organisation des entreprises) et servant à accroître la confiance et de contribuer à créer de la valeur pour les actionnaires.

Le management des risques de l’entreprise sert à déterminer tous les risques et les menaces qu’une entreprise peut rencontrer et à trouver la solution la plus adéquate permettant de les éliminer. Outre, il a pour but de proposer une assurance raisonnable quant à l’atteinte des objectifs de l’organisation.

 

Read More